news
dans la presse

nouvelle du 16 mai 2024 par

http://jurace.ch/images/upload/1715836680-logo_qj.png

Jurace, c est une épreuve de VTT, mais pas que...

voir l'article

VTT JURACE

En ce week-end prolongé de Pentecôte, le Jura accueille une nouvelle compétition de VTT. Étalée sur trois jours et autant d’étapes, cette épreuve marathon - avec départs et arrivées à Delémont - devrait réunir près de 100 participants. Ils se disputeront la victoire sur 200 km et plus de 5000 m de dénivellation.

«L’idée? Proposer quelque chose de nouveau dans la région! Notre course est également adaptée à la pratique du VTT électrique, une discipline qui commence à réunir de plus en plus d’adeptes», lance Mathieu Lovis, le coordinateur de cette Jurace.

Des parcours de vrai VTT

«Au départ, nous souhaitions mettre sur pied une course du type Swiss Epic sur 5 jours en proposant aux coureurs des packs tout compris, y compris l’hébergement. Nous voulions également l’inscrire au calendrier UCI. Mais nous avons été contraints de revoir notre projet en raison des contraintes financières et du manque d’intérêt des coureurs pour ce format ici dans le Jura. Nous nous sommes donné une année de réflexion. Nous voilà avec la formule actuelle!»

Le comité d’organisation, composé de cinq personnes, s’est démené pour proposer des parcours de «vrai» VTT, accessible au plus grand nombre et empruntant quelques-uns des plus beaux sentiers de la région!

«Nous voulons mettre le canton en valeur! Un exemple? La traversée de Saint-Ursanne! Nous avons également utilisé en bonne partie les tracés VTT balisés», précise Mathieu Lovis qui pourra compter sur une centaine de bénévoles.

Dans le projet initial, il était prévu de toucher toutes les régions jurassiennes en déplaçant les lieux de départ et d’arrivée. Afin de diminuer les contraintes d’organisation, tout est finalement centralisé à la patinoire de Delémont, qui accueillera également le village de la course. «Nous aimerions que les coureurs se sentent vraiment à l’aise après les courses. Ils pourront se détendre, profiter d’un massage, de café gratuit et de repas après chaque étape. Nous voulons vraiment créer une ambiance sympa après la compétition», assure l’organisateur.

La municipalité de Delémont a été très réceptive à ce projet. «Pour vous donner un ordre d’idée de la complexité d’une telle organisation, la demande d’autorisation auprès du canton comportait plus de 100 pages correspondant notamment aux nombreuses autorisations de passage sur des terrains privés.»

Les trois étapes

La première étape, samedi, emmènera les coureurs jusqu’à Mervelier avant de revenir à Delémont (62 km, et 2130 m de dénivellation), de chaque côté du Val Terbi. Dimanche, la course montera aux Franches-Montagnes avant de revenir dans la capitale en passant par Saint-Ursanne (80 km, 2000 mètres d’ascension). Enfin lundi, la course fera une mini-incursion en Ajoie en passant à proximité d’Asuel et Lucelle (71 km, 2100 m s de dénivellation). «D’après la liste de départ, beaucoup de coureurs viennent de l’extérieur du canton et nous espérons leur donner envie de revenir!» Mathieu Lovis estime à 70 000 francs le budget d’un tel événement. Il sera possible de s’inscrire sur place. « Il y a une dizaine de participants en e-bike qui pourront changer de batterie à mi-parcours. Nous sommes également contents de voir que tant des coureurs expérimentés que des populaires seront au départ. C’était notre objectif», souligne l’organisateur.

Informations

www.jurace.ch

LAURENT HENNET

Sur la durée?

«Notre but est d’organiser plusieurs éditions et de nous faire connaître! Une fois que nous aurons fait nos preuves, nous pourrions inscrire la course à l’UCI, même si financièrement, il faudra plus que doubler le budget!», explique Mathieu Lovis, organisateur de cette Jurace. Dans un proche avenir, la manifestation souhaite être jumelée avec d’autres évènements cyclistes de la région. «Créer une sorte de fête du vélo avec par exemple du trial, du gravel, etc. Notre région doit vraiment se profiler comme terre de cyclisme. Les coureurs qui ont déjà reconnu nos parcours nous disent à quel point c’est fantastique!», assure l’association Jurace créée pour l’évènement.

dernière mise à jour le : 16 mai 2024 à 05:53


nouvelle du 15 mai 2024 par

http://jurace.ch/images/upload/1715836260-logo_rfj.jpg

Plus populaire, moins ambitieuse, revoici la Jurace !

voir l'article

La première course jurassienne de VTT par étapes vivra son grand départ ce samedi à Delémont. Les organisateurs avaient annulé la cuvée de l’an dernier pour revoir le concept.

A force d’y réfléchir, les organisateurs ont trouvé une recette… la Jurace vivra de samedi à lundi sa première édition. Cette course de VTT par étapes aura pour centre névralgique Delémont. Les amateurs de deux-roues arpenteront le Val Terbi, le Clos du Doubs, une partie des Franches-Montagnes et de l’Ajoie et avaleront environ 220 kilomètres en trois jours. A ce jour, ce sont 80 vététistes qui se sont inscrits, un nombre satisfaisant pour les organisateurs.

Beaucoup de changements après l’annulation

En 2022, les organisateurs annonçaient en grande pompe la première course de VTT marathon dans le Jura. Celle-ci devait se tenir sur cinq jours en mai 2023. Quelques mois plus tard, stupeur, l’événement est annulé… « On avait certainement de grandes ambitions et peut-être que la date était mal choisie, peut-être que c’était trop tôt dans la saison. Il y a eu plusieurs facteurs qui ont fait que le nombre de participants était insuffisant », reconnaît Mathieu Lovis, un des membres du comité. De plus, toujours selon lui, les partenaires ont manqué pour compléter un budget considérable. Le premier projet de Jurace s’étendait donc sur cinq jours et prévoyait également des hébergements. Cela a freiné les participants, d’après Mathieu Lovis : « On était à plusieurs centaines de francs d’inscription et les sportifs devaient prendre congé pour venir dans le Jura », reconnaît Mathieu Lovis qui voit là aussi des inconvénients qui ont depuis été gommés. En effet, les organisateurs ont choisi le week-end de Pentecôte pour lancer la première Jurace et ont adapté les horaires de départ et d’arrivée pour permettre aux athlètes d’arriver le samedi et de repartir le lundi. Aussi, les hébergements ne sont pas inclus et la facture est nettement moins salée.

Une volonté de pérenniser l’événement

Même si l’ambition a été revue à la baisse, Mathieu Lovis confirme toute la motivation qui habite le comité d’organisation. Ce dernier souhaite pérenniser la manifestation et a « plein d’idées » pour lui offrir une envergure encore plus conséquente. Il a salué l’excellente collaboration entre la Jurace, les agriculteurs, les communes et les bourgeoisies dans la conception du tracé : « On a eu un dialogue très ouvert, ce qui nous a donné beaucoup d’énergie pour ce projet », sourit Mathieu Lovis. Avec un tracé qui emprunte de nombreux centres d’intérêt de notre région et des vététistes inscrits qui arriveront de différents horizons, les organisateurs sont convaincus que la Jurace peut promouvoir le tourisme dans notre région. /mle

dernière mise à jour le : 16 mai 2024 à 05:56